La fabrication 100% Française
de chaussures de luxe homme

Étape 1 Choix des matières des chausures Joseph Malinge

Étape 1

Choix

Étape 2 Patronage des chausures Joseph Malinge

Étape 2

Patronage / Coupe

Étape 3 Piquage des chausures Joseph Malinge

Étape 3

Piquage

Étape 4 Montage des chausures Joseph Malinge

Étape 4

Montage

Étape 5 Couture des chausures Joseph Malinge

Étape 5

Couture

Étape 6 Finition des chausures Joseph Malinge

Étape 6

Finition

Étape 1

Le choix des matières qui donneront vie à vos chaussures

Pour trouver le modèle idéal à la saison, tout commence par l’étude des tendances du moment : modes, formes, coloris et matières.

Les peaux sélectionnées proviennent d’un cuir pleine fleur pour conserver l’authenticité de son épaisseur. La couleur de ce cuir donnera son charme à la chaussure. Un cuir en provenance de France n’est donc pas confronté aux fortes températures. La peau est moins cassante et sera donc plus résistante à la flexion du pied. Suite à cela, Joseph Malinge choisit une semelle qui peut être en cuir ou en caoutchouc, selon l’attribut qu’il souhaite apporter à ses souliers.

Il faut ensuite trouver une âme à la chaussure par le biais de diverses formes. Pour fixer ces matières entre elles et donner vie aux chaussures, le dernier choix sera celui de la couture (cousu Blake, cousu Norvégien, cousu Goodyear, cousu Petits Points). À savoir que chaque modèle a ses particularités. Donc les chaussures Joseph Malinge sont étudiées attentivement pour apporter une solidité, un confort et un charme incontestable.

Une fois les choix effectués pour la nouvelle collection, Joseph Malinge réalise de nombreuses esquisses afin de mieux visualiser ses futures créations.

Patronage Joseph Malinge - chaussures de luxe 100% made in France
Fabrication - coupe du cuir - Joseph Malinge, chaussures de luxe 100% française

ÉTAPE 2

Le début de la fabrication
Le Patronage et la Découpe du cuir

La création du patron contient tous les détails de la chaussure. Il s’agit d’une réplique en plastique du soulier sur lequel il met en forme son dessin (piqûre, perforation, dimensions, etc.).

Pour couper le cuir, Joseph Malinge utilise trois techniques :

La coupe au tranchet

Le coupeur manie manuellement le tranchet pour découper les cuirs de valeur, ce qui demande de la précision. Ayant la main sur chaque morceau, il est directement en contact avec le cuir en le touchant, en le tendant et en le retournant. Il détient aussi une meilleure vision. Cette méthode lui permet d’être attentif aux défauts, aux mauvais placements et d’éviter une future déformation du cuir.

La coupe à la presse

Le coupeur utilise un emporte-pièce pour découper à la machine. Il doit faire attention au sens de la peau pour éviter les mauvais placements de coupe. Cette technique est plus rapide et facilite la découpe des cuirs épais et raides, tel que des semelles en cuirs.

La coupe via la Conception Assistée par Ordinateur

L’ordinateur envoie via le vidéoprojecteur une représentation du patron, directement sur la peau. Les morceaux de cuir sont ensuite découpés par une lame de couteau. La pointe et le crayon tracent les repères qui serviront à la piqueuse. Une mèche peut également être utilisée pour perforer.

Ces outils reproduisent, à la perfection, les gestes du coupeur. La Conception Assistée par Ordinateur simplifie les modifications de paramètres liées au design et aux besoins techniques. Cette méthode évite ainsi les surcoûts de développement.

Étape 3

Assembler les morceaux
La préparation de la tige et le piquage

Le parage est l’utilisation par Joseph Malinge d’une machine équipée d’un couteau cloche. Il faut biseauter le cuir afin d’obtenir un excellent assemblage des différents morceaux.

Une fois le parage effectué, la piqûre permet d’assembler les pièces de cuir entre elles. Un travail minutieux qui permet à la chaussure de commencer à prendre forme.

Pour maintenir cette tige au montage, Joseph Malinge doit percer dans le cuir. Les trous faits à l’aide de la mèche d’une perforeuse permettent alors de passer les lacets pour fermer correctement les tiges.

Assemblage, tige et piquage des chaussures Joseph Malinge
Montage de vos chaussures cuir de luxe homme Joseph Malinge

ÉTAPE 4

Mises-en-forme de la chaussure
Le Montage

Le montage d’une chaussure consiste à relier la tige à la semelle. Pour arriver à cette étape, il faut commencer par insérer un contrefort à l’arrière de la chaussure, entre le cuir et la doublure. Il permet de maintenir le talon et donne un aspect élégant à votre chaussure. À l’avant du pied, Joseph Malinge positionne un bout dur afin de le maintenir et d’éviter une déformation. Une fois ces opérations effectuées, les chaussures peuvent être montées.

Premièrement, le montage de l’avant consiste à positionner la tige sur la forme à l’aide des pinces. Afin que les chaussures prennent le volume du pied, Joseph Malinge tire sur les côtés du cuir pour mouler l’avant sur la forme. Après avoir été montée, la partie arrière de la chaussure est ensuite pointée avec 22 semences pour conserver sa solidité dans le temps.

Lorsqu’une paire de chaussures cousues Goodyear ou Norvégien est montée, une plaque de liège 100% naturelle et issue des oliviers est ajoutée pour combler le vide entre la première et la semelle. Elle est isolante et absorbe puis évacue la transpiration de la journée. À l’usage, elle prend la forme de votre pied. Avec cette plaque de liège, vos chaussures sont saines et vos pieds respirent.

Un cambrion en bois est ensuite placé au niveau de la cambrure. Plus large et entièrement naturel, il permet de soutenir votre voute plantaire.

Étape 5

Pour des chaussures solides
La couture de la trépointe

Chaussures cuir Joseph Malinge cousu Goodyear

Chaussures cousues
Goodyear


Pour un montage Goodyear, Joseph Malinge commence par graver ou poser un mur en toile (cuir relevé d’une hauteur de 5 mm) sous la première en cuir.

Ce mur sert à piquer la tige et la trépointe (bande cuir) afin d’assembler ensemble la première, la semelle et la tige. Cette méthode facilite le ressemelage et permet aussi à vos chaussures d’être quasiment imperméables.

Les chaussures cousues Goodyear disposent d’une longévité impressionnante. Elles s’adaptent à vos pieds et vous apportent un confort inégalé.

Chaussures cousues
Norvégien


La trépointe en cuir cousu Norvégien utilise la technique du point de chaînette.

Il s’agit d’assembler la trépointe en cuir, la tige et le mur avec un seul fil. Cette méthode rend la couture plus élastique afin de suivre la flexion du pied.

Le cousu Norvégien est réservé aux chaussures plus cossues et résistantes à tout-terrain.

Chaussures cuir Joseph Malinge cousu Norvégien
Chaussures cuir Joseph Malinge cousu Blake

Chaussures cousues
Blake


Bien connue pour donner de l’élégance aux chaussures, la couture Blake consiste à lier la tige, la semelle et la première par 2 fils solides.

La tige est rabattue en dessous de la première. Puis, Joseph Malinge ajoute un renfort en cuir et un cambrion en bois afin de mettre la chaussure de niveau. On colle la semelle pour apporter une discrétion et donc une finesse à la chaussure.

Enfin, la chaussure est cousue de l’intérieur (côté première intérieur) vers l’extérieur (côté semelle).

Chaussures cousues
Petits Points


Les chaussures cousues Petits Points sont fabriquées à partir du point de piqûre double. La méthode consiste à nouer entre eux le fil inférieur et le fil supérieur.

Les 2 fils reçoivent un traitement légèrement collant afin d’éviter qu’ils glissent et se dénouent. Cette couture extérieure permet de maintenir le cuir avec la semelle.

Grâce à la couture Petits Points, vos chaussures bénéficient d’une résistance impressionnante dans le temps.

Chaussures cuir Joseph Malinge cousu petits points
Finition à la main de vos chaussures en cuir luxe homme Joseph Malinge

ÉTAPE 6

Pour une chaussure parfaite
Finition à la main

Vos chaussures de luxe sont finies à la main afin de révéler toute la beauté du cuir et d’obtenir une patine parfaite. Un tel résultat nécessite un savoir-faire d’exception et des cires de qualité.

Vos chaussures sont cirées à la main, par nos soins. Les cires utilisées sont à base d’une cire d’abeilles, bien connue pour sa qualité et ses bienfaits sur le cuir. Elle permet de le nourrir en profondeur, de le protéger et de lustrer vos chaussures. Joseph Malinge utilise la méthode du cirage manuel sur le cuir, la semelle et le talon.

Le cuir nécessite plusieurs actions répétitives avec différentes cires et brossages pour lui redonner son aspect naturel et sa brillance.

Découvrez le savoir-faire Joseph Malinge en vidéo